J’ai appréhendé, j’ai galéré mais je l’ai adoptée… Vive la cup !

Adieu tampons, serviettes hygiéniques, bonjour la coupe menstruelle !

Voilà un sujet plutôt intime et personnel que j’ai envie d’aborder avec vous depuis 3 mois. Depuis le jour où elle est entrée dans ma vie en fait…

Dès mon premier jour en tant que « femme », j’ai vite compris que les règles, ça allait être très compliqué. J’avais une peur bleue des tampons, je ne supportais pas ce corps étranger en moi. J’ai donc opté pour les serviettes hygiéniques… Mais là encore, je ne vous fais pas un dessin. Niveau confort, on a connu mieux.

Depuis plus d’un an maintenant, je fais plus attention à mon corps, à mon alimentation, à ma beauté. Je mange mieux, j’ai troqué l’Oréal et cie contre des produits naturels et j’ai arrêté toute forme de médication (même la pilule que je ne supportais plus). L’actualité m’a rendue parano, il faut dire. Après certaines bombes lâchées au grand jour (les pilules de 4ème génération par exemple), ces choix se sont imposés naturellement, parce que j’avais peur des conséquences sur mon organisme.

Et puis, il y a eu cet article. Celui qui m’a convaincue de faire une croix sur toutes ces saloperies, une bonne fois pour toutes.

Face à cette situation, soyons réalistes, peu d’options s’offrent à nous : 1- Reprendre la pilule en continu pour ne pas avoir ses règles. / 2- Adoptez la méthode du « Flux instinctif libre » (euh, WTF ?) / 3-  Adoptez la « cup » ou coupe menstruelle.

Vous l’avez compris, j’ai opté pour la 3ème option. J’avais déjà vu certaines vidéos sur le sujet, mais j’étais loin d’être enthousiaste. Ce truc avec une tige me faisait penser à un objet non-identifiable, mais en plus, il fallait l’insérer « dans » moi ? NO WAY. (C’est quoi la cup ?)

Et puis en novembre dernier, lors du MIF à Paris, je suis tombée sur le stand des coupes menstruelles LUNÉALE. Contrairement à ses petites copines, elle a un aspect beaucoup plus sympa : elle est lisse, n’a pas de tige, mais un MoonPad. Même pas peur ! Elle est made in France, en silicone médical et en plus, pour la choisir, c’est tout simple : il y a 3 tailles, petit flux, flux moyen et flux abondant. Après une discussion très « pratique » et sans tabou avec Léocadie et Thomas, les créateurs, je suis repartie, toute fière, avec ma petite boite.

Luneale cup tailles

Le jour de la révolution menstruelle était enfin arrivé…

Première insertion

Me voilà toute contente, brandissant ma cup fraichement stérilisée (5 min dans l’eau bouillante), prête pour l’insertion… Pour cela, Lunéale vous propose 3 pliages, j’opte pour le Punchdown, mais à vous de trouver la méthode qui vous correspond le mieux. Trouvez une position dans laquelle vous êtes à l’aise (je pose la jambe gauche sur le bord de la baignoire et je fléchis les jambes pour ramener mon bassin en avant – dans un lieu public : je reste en position debout et je fléchis un peu les jambes, c’est presque plus facile !), pliez la cup puis insérez-la dans le vagin (je l’insère complètement, puis, je lâche le pli). La coupe se déploie alors toute seule, pour épouser la forme de votre « intérieur » et créer un effet ventouse. Il faut alors attraper son extrémité et la tourner sur elle-même pour qu’elle se mette correctement (je préfère placer mon pouce d’un côté du MoonPad et mon index de l’autre. Avec ce dernier, je remonte le long de la paroi et je check le tour de la cup).

Redressez-vous. Si jamais elle vous gêne, poussez un peu sur l’extrémité pour la remonter.

Ça y est ! Ô joie, c’était facile et indolore ! C’est parti pour 12h de tranquillité !séparation

…et avec lui son lot de galères !

Premier retrait

Fin de journée. Aucune fuite, ce truc est géééénial ! 5 minutes avant la douche, me voilà en position pour l’enlever : même topo que pour l’insérer, on pousse un peu sur les muscles pelviens pour la faire descendre, on se détend et à l’aide du pouce et de l’index, on attrape l’extrémité, le MoonPad. Jusque-là tout va bien, je sens la cup, je l’ai en main. Sauf qu’après 30 minutes à pousser comme une femme enceinte… Rien. Impossible de la sortir. La panique m’envahit, je suis épuisée, je me vois déjà aux urgences, rouge de honte avec ce machin coincé en bas.

Je jette l’éponge et me couche.

30 min après, un troupeau de Lunéales piétinant ma tranquillité, je me lève et empoigne la notice. Et là, révélation… J’ai oublié une étape cruciale : annuler l’effet ventouse. Au lieu de tirer vers le bas pour faire sortir la cup, je remonte l’index le long de la paroi et pousse celle-ci vers l’intérieur, pour faire passer l’air. Hallelujah ! Deux poussées plus tard, je regarde avec soulagement ce petit objet qui m’a donné tant de sueurs froides…séparation

La cup, mon partenaire particulier !

J’utilise maintenant cette coupe menstruelle depuis 3 cycles. Je l’ai complètement adoptée et je peux le dire en toute honnêteté, elle a changé ma vie (au moins une fois par mois). C’est tellement pratique et simple d’utilisation que je n’imagine plus faire autrement.séparation

Les points positifs :

  • Lunéale est saine, s’entretient facilement : entre chaque cycle, je la stérilise 5 min dans l’eau bouillante et entre chaque insertion, je la rince simplement à l’eau. Elle ne garde aucune trace et ne sent rien même après toutes ses virées en terre sanguinolente ! (elle blanchit juste un peu à cause du calcaire)
  • Elle est économique et écologique : Elle dure 5 à 10 ans et coûte 25€ ! Le calcul est vite fait !
  • Une fois que l’on manipule le geste, elle offre une grande liberté et sérénité, elle se change en quelques minutes sans douleur.
  • J’ai un petit flux, alors je la change seulement 1 fois vers 15h ce qui est très pratique et ensuite avant d’aller dormir. (pas d’inquiétude si ce n’est pas votre cas, il y a une taille pour chaque flux, à chacune son indépendance!) // IMPORTANT : Il est indiqué qu’on peut la garder maximum 12h, mais peu importe votre flux, surtout changez-la régulièrement, n’attendez pas 12h, pour éviter au sang de stagner (et de créer un milieu propice aux bactéries) voir cet article.
  • Si vous sentez que vous allez avoir vos règles, il est tout à fait possible de la mettre en place avant, sans risque, adieu mauvaises surprises !
  • Elle est, à priori, SAFE pour votre corps mais attention, il n’est pas confirmé qu’elle écarte le SCT (voir l’article en lien plus haut et ce reportage) ni le staphylocoque doré (voir cet article – je le partage même si je ne sais pas trop quoi en penser… info ou intox?).

Les freins :

  • Si vous ne connaissez pas bien votre corps, l’insertion et le retrait peuvent s’avérer difficiles. Concrètement, il ne faut pas avoir peur de « manipuler » cette partie de notre anatomie. (d’y mettre les doigts quoi !)
  • La maîtrise du geste demande un peu de temps. Il faut bien 2 cycles pour insérer et retirer la cup sans être essoufflée comme après une course. Il faut persévérer, on y arrive, je vous jure !
  • La vue du sang. Celui-ci n’étant pas au contact de l’air il n’y a pas d’odeur, mais tout de même, « vider » la cup peut déranger certaines personnes, tout comme le fait de la changer dans un lieu public.séparation

Mes conseils, mon expérience, les idées reçues :

  • Pour la première fois, attendez d’être vraiment détendue et ne stressez pas, sinon l’insertion et le retrait ne seront pas très agréables. Lisez bien la notice et surtout ne vous acharnez pas. Cela semble évident, pourtant je suis passée à côté la première fois et j’ai agressé ma petite muqueuse pour rien du tout.
  • Vous pouvez humidifier la cup pour qu’elle glisse plus facilement ou la mettre directement quand vous êtes sous la douche.
  • Coupez vos ongles… Je vous assure, c’est nécessaire !
  • NON, la cup ne peut pas remonter dans votre corps !
  • OUI vous pouvez dormir avec, aller aux toilettes sans l’enlever, faire du sport, aller à la piscine ! Testé et approuvé !
  • Quand Lunéale est en place, vous allez connaitre de nouvelles sensations. C’est très bizarre, mais on « sent » la descente du flux dans la cup, c’est inquiétant la première fois, j’allais d’ailleurs vérifier toutes les 15 minutes qu’il n’y avait aucune fuite.
  • Sa présence s’efface complètement. Vraiment, on ne la sent pas du tout, à tel point que parfois, je me demandais si elle était toujours là…

 

J’espère que cet article vous aidera à sauter le pas, n’hésitez surtout pas à me poser vos questions, c’est grâce à ce type d’échanges que j’ai eu le courage de me lancer.

Je vous invite à consulter les liens de cet article pour en savoir plus sur les aspects techniques et pour trouver la pharmacie partenaire la plus proche de chez vous. Vous pouvez aussi commander Lunéale sur Pharmarket pour 22,90€ FDP inclus.

Note : Je vous recommande aussi la Mooncup ou Lamazuna si vous préférez les coupes menstruelles avec tige.

Pour les rochelaises, sachez que Lunéale est disponible à la Pharmacie Asselin, Rue des Merciers.

*Je tiens à préciser que cet article n’est pas sponsorisé, j’ai acheté ma cup et je souhaite simplement partager avec vous cette découverte*

38 Comments

  • Marine
    20 juillet 2017 02:04

    Bonjour :) J’ai testé la Lunéale aussi mais j’ai remarqué qu’elle me donnait envie de faire pipi beaucoup plus fréquemment. Est-ce une question de placement ? de rigidité ?
    Merci :)

    • 20 juillet 2017 11:46

      Bonjour Marine, alors je ne sais absolument pas quoi te répondre car je n’éprouve pas une envie plus présente que d’habitude quand je la porte, peut-être qu’elle appuie un peu sur ta paroi côté vessie… je ne sais pas, pose la question à Léocadie de la marque, elle saura te répondre surtout qu’elle l’utilise ;)

  • Shirley GAUGUÉ
    20 juin 2017 23:36

    Bonsoir! Alors moi j’ai adopté la cup depuis qq mois maintenant et j’ai testé en allant à la piscine (début de règles) … Mais quand je l’ai retiré l’eau s’était introduite dans la cup… normal ?

    • 21 juin 2017 11:51

      Bonjour Shirley :) Alors si l’eau s’est introduite dans la cup s’est tout simplement parce que celle-ci ne devait pas être complètement bien positionnée, donc pas d’effet ventouse total ce qui a pu permettre à l’eau de s’infiltrer par un bord mal « collée » à la paroi du vagin :)

Leave A Comment