Netflix, Séries originales #1

Bonjour à tous ! Depuis presque 2 ans d’abonnement à Netflix, il était temps que je partage avec vous mes coups de coeur, en particulier parmi les séries originales Netflix (dont la qualité est vraiment intéressante, tout comme les documentaires, qui feront l’objet d’un autre article).

Voici le premier post sur mes séries préférées, dans lequel vous allez très probablement retrouver les plus connues et par la suite je ferai des updates sur les nouveautés, mes découvertes etc. ;) (je vous recommande vraiment de visualiser en VO avec sous-titres si nécessaire).

Here is the first post on my favorite Netflix series, in which you will most likely find the « famous » ones but then I will make updates on the latest additions ;) 

Current watch list : Orange Is The New Black (S1 et S2 vues mais je dois recommencer la série, j’ai arrêté trop longtemps ahah) / Dear White People (S1, vue) / Black Mirror / Grace & Frankie.

Outlander

Claire, infirmière de guerre en 1945, se retrouve projetée dans l’Écosse de 1743, gérée par les clans et en période prérébellion jacobites. Elle se retrouve alors tiraillée entre deux mondes, deux amours, deux pays.

Au départ, je crois que j’ai pris Netflix juste pour cette série. J’en avais lu beaucoup de bien sur le blog de Victoria et j’étais vraiment intriguée par un tel engouement. Mais quelle série ! Outlander n’est pas juste une histoire d’amour, on se retrouve vraiment au coeur d’une saga romanesque, historique, épique, addictive. C’est mon gros coup de coeur, j’y retrouve tout ce que j’aime, les paysages écossais avec une ambiance tellement mystique, une histoire d’amour (enfin deux), compliquée, atypique, une pointe de fantastique, juste ce qu’il faut pour attiser notre curiosité… J’ai toujours détesté l’histoire, pourtant j’ai adoré en apprendre plus sur ces moments clés de l’histoire, fondés sur l’espoir d’une Écosse et d’une Angleterre réunifiées.

Outlander isn’t just a love story, but a true romantic, historical, epic and addictive saga. It’s my big Netflix crush, because I find everything I love, the Scottish landscapes, a mystical atmosphere, a complicated love story, a touch of fantasy and it is such a pleasure to learn more about the key history moments of Scotland and England.

Saison 1 et 2 disponibles sur Netflix, sortie de la Saison 3 le 11 septembre 2017 / Adaptation des romans d’Anna Gabaldon, 10 tomes, que je vous invite VRAIMENT à lire… J’en suis au tome 4, j’alterne en général une saison avec un tome pour ne pas me perdre dans l’histoire.

Stranger things

Hawkins, 1983, Indiana. Will Byers, jeune garçon du quartier, disparaît de son domicile. Ses amis décident de partir à sa recherche et sur leur chemin, croisent une jeune fille étrange, au crâne rasé, tatouée du chiffre 11 sur le poignet. À la découverte de son histoire, de sa situation, le groupe d’amis va découvrir qu’elle est peut-être liée à la disparition du garçon et qu’il se trame des choses très étranges dans leur ville…

Je suis absolument friande des séries, films des années 80 (E.T., Retour vers le futur, Poltergeist, L’histoire sans fin), style parfaitement retranscrit dans Stranger Things, dans les décors, les vêtements, le grain de l’image, les couleurs, la musique. Déjà visuellement, c’est une merveille. Ensuite j’apprécie ces histoires qui laissent une place au suspens, en donnant les éléments au compte goutte, au fil des épisodes, en prenant le temps de raconter… Si vous n’aimez pas trop la SF inspirée eighties, vous n’allez probablement pas accrocher, mais si vous êtes curieux, regardez la saison 1 ! Mention spéciale pour le jeu de la jeune fille 11, que je trouve dingue !

I’m absolutely fond of the 1980s style (E.T., Back to the Future, Poltergeist, The Endless Story), perfectly transcribed in Stranger Things (sets, clothing, colors, music), details that makes it visually beautiful. Plus, I love Winona Ryder (Tim Burton’s fan yay!). 

Saison 1 disponible sur Netflix, sortie de la Saison 2 le 27 octobre 2017.

The OA

Prairie Johnson, disparue depuis 7 ans, réapparaît subitement, sans explication. Mais surtout, elle n’est plus aveugle… Comment est-ce possible ? Que lui est-il arrivé ? Au cours de cette première saison, elle va se rapprocher de 5 individus, pour leur raconter son histoire, troublante et dramatique.

Attention, ovni sur Netflix ! Cette série est à la fois complètement bizarre (avec des inspirations parfois un peu psychédéliques) et absolument géniale. On est sur un drame (l’expérience vécue par Prairie), une quête spirituelle, une ouverture à l’autre (je pense notamment au groupe d’individus qui va écouter l’histoire de Prairie, des personnes très différentes, mais qui vont montrer la même dévotion pour cette étrangère, jusqu’à se brouiller avec leur famille, leurs proches) et sur un fait de société, le comportement humain face à la différence, à l’inexplicable.

This serie is both completely weird and absolutely brilliant. This is a drama but also a spiritual quest, an opening to the other and a society fact : the Human behavior when confronted to the difference, the inexplicable.

Saison 1 disponible sur Netflix, sortie de la Saison 2 en 2018.

Penny Dreadful

Des meurtres étranges s’accumulent dans le Londres de l’époque Victorienne. Vanessa Ives, une très belle femme, avec un côté sombre et mystérieux va s’allier à Sir Malcom explorateur riche et Ethan, un américain vif et rebel, pour trouver le coupable.

Si vous aimez l’univers de Tim Burton, les histoires surnaturelles, les sombres ruelles de Londres, son ciel gris et menaçant, vous allez adorer Penny Dreadful ! On y croise Dracula, Frankenstein, Dorian Grey et autres célébrités de la littérature fantastique anglaise, mais dans un style sobre, on est dans la fiction classique, sans grands effets spéciaux et mares de sang, ce qui n’est pas pour me déplaire, c’est une petite série qui se regarde bien et je trouve le duo Eva Green et Josh Harnett plutôt sympa ! :)

If you like Tim Burton’s style, supernatural stories, the dark alleyways of London, its gray and threatening sky, you’ll love Penny Dreadful ! Meet with Dracula, Frankenstein, Dorian Gray and other celebrities of the English fantasy literature, approached with sobriety. Also, I find the duo Eva Green and Josh Harnett very nice !

Série complète disponible sur Netflix, avec les saisons 1, 2 et la 3ème et dernière.

Las chicas del cable

Madrid, années 1920. On suit la vie d’Alba, une arnaqueuse désinvolte et de trois autres femmes, qui, toutes en quête d’indépendance et de liberté, vont devenir opératrices dans la première compagnie de téléphone du pays et dont la vie va totalement changer. 

Ayant des origines espagnoles du côté de ma maman et ayant habité quelque temps à Madrid, j’ai regardé la série dès le premier jour de sa sortie, en VO bien évidemment (quel bonheur!). Je me suis retrouvée dans cette ville que je connais bien et qui pourtant, dans ce contexte, me semble inconnue, très différente et le parallèle entre ses 2 époques fut un choc ! La place de la femme dans la société mais surtout, le statut de celle-ci face à son mari, les difficultés et la violence subies pour leur envie d’épanouissement, d’indépendance… J’ai trouvé cet aspect vraiment très intéressant. Ajoutez à cela des histoires d’amour impossible et des querelles familiales… Gros pouce levé pour Bambù qui aborde le triangle amoureux ET l’amour homosexuel, mais également d’autres sujets plus difficiles, comme la violence conjugale. On est vraiment dans LA série romantique, dramatique par excellence, avec une esthétique soignée, des coups de théâtre et une bande-son sympa (même si un peu en décalage avec l’époque).

Cable Girls shows the reality of the women condition in Madrid during the twenties, with respect to the society, and to their husbands. They suffered difficulties and violence for their desire of self-fulfillment and independence. The serie also talks about the love triangle AND homosexual love, but also other more difficult topics, such as domestic violence. This is a typical romantic and dramatic serie, with a real aesthetic.

Saison 1 disponible sur Netflix, Saison 2 prévue pour décembre 2017.

The Get Down

Back to the seventies, où The Get Down Brothers (Ezekiel, Shaolin Fantastic, Ra-Ra, Boo-Boo et Dizzy) vont être à l’origine des premiers balbutiements du hip hop, au même moment où Mylene Cruz va devenir une star montante d’un nouveau courant, qu’on appelle, le Disco. En plein coeur de ce Bronx en ruine, ces jeunes vont devoir faire face à des dilemmes, entre rêve et réalité, pour s’en sortir.

Branchez la stéréo, The Get Down est une série musicale qui a le sens du rythme et qui va vous entraîner à New York, pour la naissance de ces deux grands genres musicaux. On y retrouve une jeunesse en perdition, qui pourtant garde l’espoir de s’en sortir, en allant au bout de ses rêves et chacun peut se reconnaitre dans ces personnalités, tiraillées entre raison et passion, face à un quotidien dépravé (drogue, trafic, violence), exigeant (show-biz) et un avenir incertain. On a là une histoire assez basique dans laquelle on se laisse vite prendre, mais c’est surtout l’univers développé par le réalisateur australien Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby le magnifique) qui va vous hypnotiser ! Il raconte une époque, haute en couleur, avec une bande-son de folie… on adore !

The series shows a youth in perdition, who, nevertheless, hopes to get by, realizing his dreams, torn between reason and passion, facing a depraved life (drugs, traffic, violence) and an uncertain future. The universe developed by the Australian director Baz Luhrmann will hypnotize you ! It tells a whole era, colorful, brilliant, with a crazy soundtrack !

Série complète disponible sur Netflix, avec les parties 1 et 2 (dernière).

Riverdale

Une nouvelle année scolaire commence dans la petite ville tranquille de Riverdale, pour Archie Andrews, Jughead, Betty Cooper et Kévin. Lorsque la mort de Jason Blossom est annoncée, un de leurs camarades de classe et le fils d’une des plus riches familles de la ville, certains secrets refont surface et le groupe d’amis mène l’enquête pour percer le mystère qui plane sur tous les habitants, y compris la nouvelle venue Veronica Lodge…

Adaptée des personnages de l’univers Archie Comics, Riverdale est un petit chef-d’oeuvre visuel. Alors oui, on est sur du teen drama, mais l’intrigue est intéressante et je pense qu’elle peut plaire à un public beaucoup plus large. Bien sûr, on y retrouve l’archétype des ados américains que j’appréciais déjà avant (One Tree Hill ou plus récemment Gossip Girl) avec leurs préoccupations existentielles (lol),  tous les codes et clichés du genre, mais, la force de cette série créée par CW (Flash, Arrow) réside aussi dans ses aspects plus sombres (meurtre, inceste, trafic) et ce que j’aime particulièrement, ce sont les références à d’autres séries, au niveau des personnages et des situations (triangle amoureux, disparition d’un ado dans une petite ville, la peste du lycée, les outfits sophistiqués des filles, le pouvoir des familles riches face à l’impuissance des classes moyennes). Enfin, pour ne rien gâcher, cette série est BELLE. Les séquences, les couleurs très saturées, contrastées, avec un halo autour des personnages qui va adoucir les contours, les acteurs et même le lycée !

Riverdale is a visual masterpiece. A teen drama but with darker aspects (murder, incest, drugs). This series is intriguing and beautiful. The scenes, the saturated colors, the actors, the clothes and even the high school ! It reminds me of One Tree Hill and Gossip Girl, but in a different way. 

Saison 1 disponible sur Netflix, sortie de la Saison 2 le 12 octobre 2017.

Girlboss

Adaptation de l’autobiographie de Sophia Amoruso, la créatrice de Nasty Gal, marque de fringues vintage. On suit l’aventure de Sophia, jeune fauchée vivant à San Francisco, passionnée de fringues vintage, qui va créer sa propre boutique en ligne sur Ebay. Entre déboires et réussites, on y découvre les difficultés de l’entrepreneuriat, au féminin.

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je suis auto-entrepreneuse depuis 2014. Alors forcément, à la lecture du titre, j’ai su que cette série allait me parler. Elle se concentre sur une thématique, l’entrepreneuriat et les difficultés rencontrées pour arriver à vivre de sa passion ET d’être son propre patron. J’ai trouvé le scénario plein d’humour, de vérité, qui aborde aussi la complexité d’un équilibre vie personnelle et vie professionnelle, surtout en période de création, quand on est submergé(e) par les doutes et l’importance d’être bien entourée. Je ne connaissais pas Nasty Gal et j’ai trouvé extrêmement intéressant d’en apprendre plus sur la naissance de cette marque, notamment sur la plateforme internationale Ebay.

Girlboss is the autobiography of Sophia Amoruso, creator of Nasty Gal, a vintage clothing brand. This is the story of a young women, broke, living in San Francisco, with a passion for vintage clothing, and who will launch her own online store on Ebay. Between disappointments and successes, she will discover the real difficulties of entrepreneurship. I found the scenario full of humor and fair. If you are self-entrepreneur like me, you will understand ahah !

Saison 1 disponible sur Netflix, pas de saison 2 prévue à priori.

Daredevil

Adaptation du Comic Book Daredevil de Marvel. À New York, dans la ville d’Hell’s Kitchen, Matt Murdock exerce son métier d’avocat avec son ami Foggy Nelson. Matt est aveugle depuis sa naissance, mais ses sens sont incroyablement développés, lui permettant ainsi de combattre les injustices, la nuit, lorsqu’il enfile son costume de super-héro… Daredevil. 

Je suis fan des adaptations Marvel et autres comics (même si toutes les adaptations ne sont pas réussies) et Daredevil est une des meilleures (avec Gotham, Flash, Arrow, Supergirl, iZombie) ! Elle regroupe tout ce qu’il faut d’action, de lieux mal famés, de corruption, de confiance et d’amitié, de beau gosse (aveugle mais loin d’être dégueu le Matt ! ahah). La mise en images et soignée, je ne suis pas spécialiste mais j’ai beaucoup apprécié certaines scènes, de combat notamment, filmées avec une certaine originalité. On est loin des couleurs intenses des comics, mais le renforcement des contrastes amplifie ce côté sombre et lugubre qui caractérise Hell’s Kitchen et qui lui va bien.

One of the bests ! Daredevil is a good mix of action, corruption, justice and friendship. We are far from the intense colors that caracterized the comics, but the sobriety and the reinforcement of contrasts amplifies this dark and dismal atmosphere that characterizes Hell’s Kitchen and that suits well to the story.

Saison 1 et 2 disponibles sur Netflix, sortie de la Saison 3 en 2018/2019.

13 reasons why

Hannah Baker s’est suicidée. Elle a laissé sous le porche de son ami Clay Jensen, une boîte contenant 13 cassettes audio. 13 cassettes dévoilant les 13 raisons qui l’ont poussé à mettre fin à ses jours. Ces 13 raisons sont en réalité 13 personnes… Que s’est-il passé ? Clay est-il le protagoniste d’une de ces cassettes ?

Encore un Teen Drama, je sais et celui-ci en plus, coproduit par Selena Gomez ! Pourtant, dès le premier épisode, j’ai été complètement séduite ! J’ai enchaîné les 13 épisodes en un clin d’oeil, tellement saisie par cette histoire qui m’a chamboulée. ENFIN, on aborde les sujets « dont il ne faut pas parler » comme le suicide et le harcèlement à l’école… Je trouve que c’est très bien amené, même si on est loin de la série gentille pour ado, car les scènes sont très, peut-être trop réalistes, à l’image de la génération actuelle, qui je trouve, brûle les étapes. Certains moments sont compliqués et le mal-être bien présent. On est sur un drame qui existe et qui touche des jeunes, au quotidien. 13 reasons why est une série libératrice, qui met en lumière cette sombre réalité qu’est le suicide, le viol, le harcèlement moral, mais aussi l’erreur humaine et l’impuissance des parents. Chaque épisode adopte un rythme lent, on découvre au fur et à mesure les actions des personnages, parfois coupables d’atrocité et d’autres fois, simplement maladroits, comme on peut l’être à cet âge-là. Je me suis particulièrement attachée au duo Hannah et Clay, dont la relation complice, timide, sincère, m’a inspirée.

13 reasons why comes up to difficult subjects, such as suicide and school harassment. This is a drama that points the finger on events that exists and touches young people on a daily basis. It is a liberating series that highlights the dark reality of suicide, rape, moral harassment, but also human error and parental impotence.

Saison 1 disponible sur Netflix, rumeurs sur une Saison 2 en préparation.

Santa Clarita Diet

Un couple d’agents immobiliers, Joel et Sheila, vit dans une petite banlieue familiale à Santa Clarita, L.A. et se contente d’une routine plan-plan, enfant, boulot, dodo. Un jour, quelque chose d’inexplicable arrive à Sheila, un phénomène qui va changer complètement son quotidien et celui de sa famille.

On est typiquement dans le contexte de la Desperate Housewife, avec une Drew Barrymore vivant bien tranquillement dans sa petite bourgade, en apparence tout à fait normale, mais qui en réalité cache une nature bien croustillante, à la Dexter ! Santa Clarita Diet est une série pleine d’humour, fraîche, sans prise de tête avec un second degré complètement assumé et des scènes gores à souhait. Que dire de plus ? Regardez sinon vous allez vous en mordre les doigts :)

This is one typical Desperate Housewife, played by a gorgeous Drew Barrymore, who lives quietly in Santa Clarita Diet neighbourhood, apparently quite normal, but in reality, who hides a very crazy nature, like Dexter ! This is a series full of humor, fresh, with a second degree completely assumed and offering plenty of gore scenes. 

Saison 1 disponible sur Netflix, Saison 2 prévue pour 2018.

Leave A Comment